Déposez vos impressions sur le site, les spectacles...

 Le Procès du Loup

 

C’était un spectacle dans la salle de gym. Il y avait deux actrices, la juge et le loup. On s’est assis sur des tapis.

 

C’est l’histoire du loup qui est enfermé dans un sac, qui s’est fait capturer par la police et on doit décider s’il sort du sac ou s’il reste dans la prison.

 

On a décidé que le loup sort du sac pour qu’il explique bien avec ses mains et avec sa bouche ce qui s’est passé dans l’histoire du Petit Chaperon rouge et les Trois Petit Cochons.

 

Le loup a expliqué qu’il n’avait pas mangé la mamie du Petit Chaperon Rouge. Il voulait être le copain du Petit Chaperon Rouge mais le Chaperon Rouge ne voulait pas être copain avec le loup.

 

Le loup a dit, s’il était un mouton, il aurait plein de copains moutons et vu qu’il n’est pas copain avec le Chaperon rouge alors il n’aura pas d’ami. Il s’est déguisé en grand-mère pour faire rire le Petit Chaperon rouge mais le Chaperon rouge n’était pas gentil avec sa fausse grand-mère et il a eu peur du loup et il a trouvé un chasseur et il a dit au chasseur d’ouvrir le ventre du loup pour voir s’il y avait la mamie du Chaperon rouge. Elle n’y était pas, il n’y avait que des légumes mais le Chaperon rouge et le chasseur ont menti pour dire qu’ils sont forts et que le loup est méchant. Le loup est allé dans une autre forêt.

 

Le loup voulait être ami avec les Trois Petits Cochons mais ils se moquaient de lui. Il a éternué sur la maison en paille parce qu’il était allergique à la paille et ça a envolé la maison du cochon. Le loup a dit qu’il a frappé à la porte de la maison en bois et qu’elle s’est effondrée. Le loup s’est déguisé en Père Noël. Les cochons ont dit que s’il était le vrai Père Noël il n’avait qu’à passer par la cheminée et il est tombé dans la marmite et il a trempé ses fesses dans la rivière. Il a pleuré et les Trois Petits Cochons se moquaient de lui.

 

On a décidé que le loup est coupable. Le loup a dit des mensonges donc il retourne dans le sac et il va dans la prison.

 

Les enfants de grande section

Luriecq

2014 

 

Les Pas Pareils

Le 29 novembre 2012 à Usson-en-Forez (Loire)

Le directeur (Jacques Milhas) et les enseignants de l'école d'Usson-en-Forez

le 29 novembre dernier, l'école a eu la chance de pouvoir accueillir un spectacle de qualité, donné par des comédiennes professionnelles et qui portait sur un sujet intéressant, qui pouvait amener le débat auprès des enfants, à savoir le thème de la tolérance et de l'acceptation des différences. En ce qui concerne notre groupe scolaire, les petites sections jusqu'au CE1 ont pu participer à la représentation. La portée poétique de la pièce a permis aux plus jeunes d'adhérer au message. L'équipe et moi-même pensons que ce spectacle d'ANCA théâtre mérite une diffusion plus large tant au niveau des classes d'âge qu'au niveau des territoires

 

 

Le 30 novembre 2012 à Saint Jean Soleymieux (Loire)

Elisabeth MAGAT, directrice de l’école St Anne, Soleymieux.

Comment intéresser des petits de 3 ans et en même temps des enfants de 12 ans dans un même spectacle : allez voir les Pas Pareils.

Nous avons très apprécié le thème pour les plus petits (les formes) et le message pour les plus grands (la différence). Bon scénario !

Les accessoires ont beaucoup amusé les enfants : la maison (dessinée par beaucoup) et le tout-rond et son parapluie, ainsi que les langages utilisés (surtout le tout-rond....) !

Les enfants ont chantonné les refrains !!! (mes filles en particulier, pendant les vacances de Noël....)

Seul bémol : à même le sol, certains enfants n'ont pas tout vu, surtout le parapluie, pourtant génial.... En hauteur c'est mieux ....

Bonne continuation, on est preneur pour l'année prochaine !

 

Djedda, ma grand mère Algérienne

Le 31 mars 2012 à Usson en forez (Loire)

 

Bravo ! C’est courageux de votre part de montrer un tel spectacle ! Hélas ! le public est bien peu nombreux… Continuez à prendre des risques. 

 

Le 26 janvier 2013 à Grenoble (Isère)

  

- Texte très bien écrit et qui résume très bien aussi l’époque coloniale en Algérie, et surtout la vie des familles arabes pendant cette époque. Bravo

- Emouvante interprétation d’un texte magnifique. Merci

(Thérèse Bassez, une bénévole du Comité de Soutien aux réfugiés Algériens)

- Captivant, émouvant, tellement vrai, invitant à la réflexion. MERCI

- Très fort, très émouvant. Longue vie à cette adaptation. Guillemette

- Texte superbe magnifiquement interprété. Amitiés

- Tout a été dit . merci merci pour toutes ces émotions.